Direction musicale et Artistique

Amélie DENAËS

 

Accompagnement Piano

Pei-Chih LAI

 

Professeurs

Magali BOYER (Violoncelle, Eveil musical et musique de chambre)

Magali Boyer

Crédit photo :
Jean-François Bauret

Elève d’Etienne Péclard au CRR de Bordeaux, Magali Boyer obtient un DEM puis un prix de perfectionnement en violoncelle et musique de chambre. Elle choisit alors de s’orienter vers l’étude des instruments anciens et intègre le Jeune Orchestre Atlantique dirigé par Philippe Herreweghe, où elle travaille le violoncelle historique avec Ageet Zweistra.
Elève de David Simpson au CRR de Paris en violoncelle baroque, elle se perfectionne  auprès d’Alain Gervreau au Koninklijk Conservatorium Brussel où elle obtient le Master in de Muziek en 2010 et le prix d’excellence Igeborg Köberle.
En 2009, elle a remporté le 2ème prix du Concours Van Wassenaer à Amsterdam. Elle est également titulaire d’une Licence de musicologie de l’Université de la Sorbonne.
Depuis octobre 2010, elle est musicienne au Musée de la Musique/Philharmonie de Paris, où elle présente les violoncelles baroques et modernes et accompagne musicalement les visites au sein du musée.
Elle travaille régulièrement comme musicienne d’orchestre ou continuiste avec Les Arts Florissants, la compagnie La Tempête, l’Ensemble Précipitations, le Bach Collegium Paris, l’ensemble Jubileo et l’Ensemble Baroque Atlantique, et a également collaboré entre autres avec Orfeo 55 et l’Orchestre des Champs Elysées.
Depuis 2011, elle enseigne le violoncelle, la musique de chambre et l’éveil musical dans deux écoles associatives parisiennes auprès d’enfants et d’adultes, plaçant sa pédagogie dans la perspective des pratiques collectives dès les débuts instrumentaux.

 

 

Sabine BOYER (Flûte)

Sabine Boyer Sabine Boyer a débuté la musique en autodidacte avec la flûte à bec à l'âge de 11 ans.
Elle a ensuite choisi la flûte traversière après avoir écouté Roger Bourdin (flûtiste classique qui a interprété la célèbre improvisation de flûte de « Paris s'éveille » de J. Dutronc).
Elle a fait des études classiques avec plusieurs professeurs de l'Ecole française de la flûte (répertoire baroque, classique, contemporain).
Elle a par ailleurs été toujours intéressée par les musiques traditionnelles du monde.
Elle a commencé à improviser et à faire de la musique fusion en Guadeloupe dans un workshop de 300 musiciens et danseurs  où elle a travaillé avec Paulo Moura grand saxophoniste brésilien de Rio de Janeiro.
Elle vit à Paris où elle joue avec des musiciens d'Afrique, du Brésil et des Antilles dont : Cheikh Tidiane Seck (Mali), Rido Bayonne (Congo),Filo Machado (Brésil).
Elle a participé à plusieurs enregistrements de CD.
Elle a collaboré avec Filo Machado pour l'enregistrement de « Oxala père » dans l'organisation pour la participation d'Hermeto Pascoal et de Loalwa Bras.
Elle a participé également à l'organisation du projet de Jane Bunnett  (saxophoniste jazz de Toronto) « Brazil meets Cuba » pour la partie Brésil et est venue à Toronto pour l'enregistrement du CD.
Depuis 2009 elle a organisé des masterclasses de flûte jazz avec Gerald beckett flûtiste de San Francisco à Paris et Marseille.
Avril 2014 : Organisation du Stage : Musiques et rythmes du Ghana avec Yaw Dela Botri.
Elle enseigne la flûte depuis de nombreuses années (en milieu rural, urbain, dans diverses structures municipales, nationales et privées).
Elle aime faire des projets avec différents artistes.

 

 

Lison FAVARD (Violon)

Lison Favard 

Lison Favard, violoniste, étudie dans les classes de Marie-Christine Millière et Christophe Poiget au C.R.R. de Paris.
C'est au Royal College of Music de Londres, qu’elle intègre en 2011, que Lison se perfectionne dans la classe de Radu Blidar.
Elle sortira du R.C.M. diplômée de master en 2016. Lison bénéficie également des conseils de Julien Vanhoutte, Alexis Galpérine (CNSMDP), et Gabrielle Lester (BBC, LPO)

Durant ces années Londoniennes, Lison mène une vie musicale intense et variée. Elle découvre une passion pour l’orchestre sous la baguette de chefs tels que J. Wilson, V. Jurowsky, Sir R. Norrington, K.Masur, V. Ashkenazy.. (Royal College of Music Symphony Orchestra, The Multi-story Orchestra, The Bourne Orchestra, Orpheus Sinfonia…)

La musique de chambre occupe également une place importante dans sa carrière, puisqu’elle occupe depuis 2011 le poste de premier violon de l’éclectique Cosmopolitan Quartet, quatuor incarnant une mixité et une fusion des genres passant du classique au jazz, à la pop et à la musique électronique. Le quatuor se produira sur de grandes scènes internationales, à la Philharmonie de Cologne, au Solidays, The 02, The Roundhouse, au Trianon, … et sera invité à se produire au festival les vacances de Monsieur Haydn de Jérôme Pernoo, et live sur BBC Radio London.

Lison est soutenue par l’A.F.E.M. et a reçu en 2014 le Prix Labalette.

 

Pei-Chih LAI (Piano et Alto)

 

Pei Chih Lai   Diplômée d’une licence de pédagogie musicale obtenue à l’Université Nationale d’enseignants de Taipei (Taiwan), Pei-Chih Lai s’installe en France et rejoint le Conservatoire à Rayonnement Régional de Rueil-Malmaison où elle obtient le diplôme d’études musicales de pianiste-accompagnatrice dans la classe d’Angeline Pondepeyre. Au cours de ses études, elle obtient en parallèle de nombreuses distinctions, notamment en alto dans la classe de Françoise Gneri, clavecin dans la classe de Brice Sailly et orgue dans la classe de Paul Goussot.
Concertiste en orchestre symphonique et pianiste-soliste, elle contribue activement au développement du Cercle Jasmin, ensemble musical professionnel dédié à la rencontre des univers musicaux occidentaux et asiatiques.
Professeure de piano au sein de plusieurs écoles, pianiste-accompagnatrice, elle intervient depuis de nombreuses années auprès du Chœur de Saint Germain en Laye.
C’est à partir de 2012 que Pei-Chih Lai rejoint PassionsLeitmotiv en tant que pianiste-accompagnatrice auprès des différentes chorales d’enfants, d’adultes et de l’orchestre, elle y enseigne également le solfège, le violon, l’alto et le piano auprès de nos élèves.

 

Ami NAKAMURA (Chant)

 

ami nakamura  La jeune soprano japonaise Ami Nakamura, née à Yokohama, commence la musique dès l’âge de 4 ans par l’étude du piano. Elle débute le chant lors de son entrée au lycée, à 14 ans et continue dans cette voie pour ses études supérieures. Elle intègre l’Université de Musique Kunitachi de Tokyo et en sort diplômée en 2011, titulaire d’une Licence de chant.
Passionnée par la culture et la langue française, elle décide alors de s’installer à Paris. Elle obtient, sur concours, une bourse japonaise, pour ce projet. Elle se perfectionne dans le répertoire français, qu’elle affectionne particulièrement. Elle étudie à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot de Paris, au CRD de L’Haÿ-les-Roses ainsi qu’au CRR d’Aubervilliers. Elle participe également à plusieurs académies internationales, telles que celles de Courchevel et de Nice.
Depuis 2012 elle se produit régulièrement en concerts et opéras, dans un répertoire allant de la musique baroque italienne, à l’opéra romantique français et italien ainsi que la musique contemporaine, tout en passant par Mozart. Elle chante, entre autres choses, la Bachianas Brasileiras n° 5 de Villa-Lobos, pour soprano solo et 8 violoncelles, donne un récital d’airs et de duos d’opéras au Palais de la Culture d’Alger, avec l’Orchestre National Algerien, ainsi que des programmes baroque en Italie. En 2016 elle est la Reine de la Nuit dans La Flûte Enchantée de Mozart aux Arènes de Lutèce.
Récemment elle aborde avec bonheur et aisance le répertoire de soprano colorature qu’elle donne fréquemment en récitals : Ophélie dans Hamlet de Thomas, La Sonnambula et I Puritani de Bellini, Lucia di Lammermoor de Donizetti, Le Turc en Italie de Rossini.
En parallèle à cette activité vocale, sa formation de pianiste lui permet de faire travailler des collègues chanteurs en tant que chef de chant.

 

Sébastien DENAËS (Atelier vents)